Hommages

Home » Hommages

hommages à de grands auteurs, textes, personnages.


Souvenir des Flamboyances de P-H.W.

Pierre-Henry WILTHIEN, mon mari, né à Venaco le 06 septembre 1941 et décédé à Paris le 25 octobre 2016. Corse, mathématicien et professeur d'université, il était très engagé dans la cause de la réduction des inégalités, tant dans ses responsabilités associatives que dans ses activités de recherche en mathématiques. Je ne me suis jamais ennuyée à ses côtés durant nos trente-sept années de vie commune.
Voir le détail →

Lorenzo de’ Medici

Laurent de MEDICIS (01 janvier 1449 – 09 avril 1492), dit Laurent le Magnifique pour la générosité de sa protection des artistes, notamment Sandro Botticelli, Léonard de Vinci, et surtout Michel-Ange. Humaniste, érudit, homme de lettres et homme politique puissant, il a été le dirigeant de fait de la République de Florence de 1469 à 1492 pendant la Renaissance italienne.
Voir le détail →

La beauté des mathématiques

Hommage à Maryam MIRZAKHANI, lauréate 2014 de la Médaille Fields, l'équivalent du Prix Nobel en Mathématiques. (Le Serpent est un très ancien symbole de la Sagesse et de la Science.)
Voir le détail →

Les êtres de lumière

Monsieur Yves B., avec toute mon affection.
Voir le détail →

Le sourire de Solim

pour Solim B., 8 ans, qui habite à Sokode au Togo.
Voir le détail →

Michel Foucault

  Hommage à MICHEL FOUCAULT (1927-1984), philosophe français qui écrivit « Surveiller et Punir : Naissance de la Prison » en 1975. Vision duale du livre et de son auteur, intra et extra muros.
Voir le détail →

« La Comédie humaine »

Titre emprunté à l'écrivain français Honoré DE BALZAC (1799-1850), qui en 1845 décida de le donner à l'ensemble de son œuvre, sans doute en hommage à « La Divine Comédie » de Dante Alighieri. « LA COMÉDIE HUMAINE » de BALZAC regroupe un nombre considérable de romans, nouvelles et essais écrits entre 1815 et 1848, qui dépeignent une société française dominée par l'argent. Cette peinture parle des faux-semblants et des mensonges ordinaires, des faux sourires derrière les masques.  
Voir le détail →

Bagheera veillait sur Mowgli

… « LE LIVRE DE LA JUNGLE » (1894), de l'écrivain britannique Rudyard KIPLING (1865-1936). Bagheera la panthère noire, et Mowgli le petit d'homme.
Voir le détail →